Francos17_1920x740_Chantier_fond.jpg

Actualités Sélection Artistes Chantier des Francos Prix Félix Leclerc 2019

samedi01juin

Instauré en 1996, le Prix Félix Leclerc a pour but d’apporter un soutien au développement de la carrière de jeunes artistes québécois et français de la relève œuvrant dans le domaine de la chanson francophone. Il vise à stimuler la création chez les jeunes auteurs-compositeurs-interprètes, à encourager la production et la diffusion de la chanson francophone et à favoriser les échanges et la collaboration entre jeunes artistes québécois et français de la chanson (ce prix s’adresse à un professionnel en début de carrière).

Le Prix Félix Leclerc est donné à un récipiendaire québécois et à un récipiendaire français. La partie québécoise du Prix est remise annuellement dans le cadre des Francofolies de Montréal et la partie française du Prix est remise annuellement dans le cadre des Francofolies de La Rochelle.

Le Prix est mis en place à l’initiative de la Fondation Félix Leclerc et reçoit le soutien et la collaboration de :
- Les Éditions Raoul Breton (éditeur de Félix Leclerc en France)
- Le Groupe Éditorial Musinfo Inc. (éditeur de Félix Leclerc au Québec)
- Les Francofolies de La Rochelle
- Les Francofolies de Montréal
- L’OFQJ (L’Office Franco-québécois pour la Jeunesse)
- La Sacem
- La Socan

Le Prix : Les parties québécoises et françaises se sont accordées sur la forme du Prix alliant temps d’accompagnement et temps de diffusion.

ALMA FORRER

La jeune auteure-compositrice-interprète de 25 ans à l’imaginaire fantasque et à la curiosité sans failles étonne par son parcours, déjà jalonné de deux premiers EP autoproduits, remarqués par la critique, de premières parties de Vianney, Biolay ou la Grande Sophie, de deux cursus universitaires en histoire de l’art et en communication, de voyages en Suède et au Québec.

Trouble sensuel lorsqu’elle soupire dans « Conquistadors », hit pop up tempo et clin d’œil aux années 80 : « Tous les garçons sont des améthystes/ qui reflètent sur moi chacun de leurs vices/ Et j’aime ça terriblement/ je ne vois plus passer le temps ». Diane chasseresse ou proie désabusée ? A la manière de Lana Del Rey, Alma Forrer refuse de trancher, préfère brouiller les pistes.
Au fait, Alma, ça veut dire « âme » en espagnol. Et d’âme, Alma Forrer n’en manque pas.

https://www.facebook.com/almaforrer/

CHINE LAROCHE

Chine Laroche, jeune compositrice, musicienne et interprète livre une musique au carrefour d’influences plurielles.
Elle commence par apprendre le piano et la guitare classique et jazz. Elle se nourrit en parrallèle de tous les autres styles musicaux et s’ouvre également à la batterie, les percussions, la musique en général. Sensible à l’art dans tous ses états, elle commence à composer seule avant de se tourner vers la production MAO, ce qui lui permettra d’orchestrer librement ses créations. Chine développe un intérêt particulier pour le son et ses textures, mélange entre feeling et précision, réaction chimique entre la pensée et le corps, entre réalisme et onirisme. Ses sources d’inspiration oscillent entre mémoire, réflexion, lâcher prise et spontanéité ; toujours avec cette même volonté de raconter une histoire. Toujours inspirée par la black music (soul, rap, hip hop) ainsi que l’électro et la trap, ce tout premier EP extrait d’un album à venir en Septembre prochain allie force des textes et justesse musicale pour un rendu toujours aussi personnel, à la fois sensible, puissant et musicalement abouti.

https://www.facebook.com/cchinelaroche/

DI#SE

En musique, le dièse élève une note d’un demi-ton.
Une petite hauteur supplémentaire qui fait toute la différence. C’est ce que DI#SE s’efforce de faire dans sa musique : apporter sa touche, sa singularité pour changer la donne. Bien qu’il n’ait que 17 ans, la maturité dont il fait preuve a bluffé tous ceux qui l’ont vu sur scène. Les facettes de l’artiste sont nombreuses, et se retrouvent toutes dans « Parfum », un album qui porte le rap dans son ADN, mais qui va bien au-delà. Le beat est rap, définitivement, mais la palette vocale est bien plus large.
La dualité de Parfum réside dans l’homogénéité entre ces titres rap et d’autres, bien moins qualifiables, plus chantés. L’ensemble s’élève à un niveau d’intériorité, d’harmonie et de profondeur insoupçonné.
D’ailleurs, n’est-ce pas ce qu’un dièse est censé faire ?

ARTHUR ELY

Débarqué de Strasbourg pour tutoyer la gloire, Arthur Ely s’est construit, pièce par pièce, un univers à sa mesure, un monde dont il est fatalement le prince, le roi. Un univers hérissé de guitares électriques et de beats hip-hop ; de dictions fantaisies, de variété française aux rimes acérées.

Mais il y a plus : on ne sait pas bien si Arthur Ely rappe sur une variété française dont il a envoyé promener le beau-parler, la poésie désuète, au profit d’un verbe egocentrique hanté par les rappeurs français, ou s’il chante de manière neuve sur les beats abrasifs du hip-hop moderne ; le fil est fin, le rasoir aiguisé, la diction singulière, repeinte d’un chant personnel, d’inflexions discrètes pillées en secret chez une poignée de rappeurs comme chez les grands conteurs de la variété française.

https://www.facebook.com/ArthurELYMusique/

HERVE

Hervé intrigue. Hypersensible talentueux, ses chansons oscillent entre balades, titres dansants et formats plus électroniques. Fan de foot, la scène est son terrain de jeu.

Ce jeune producteur originaire de banlieue parisienne écrit des titres écorchés qu’il joue seul en scène. Il cite comme influences aussi bien Christophe que Phoenix.

https://www.facebook.com/HerveMusiqueFC/

CLEA VINCENT

Cléa Vincent s’est affirmée au fil de ces dernières années comme porte-étendard d’une scène french pop renouvelée. Volontaire, spontanée, indissociable de son clavier, cette touche-à-tout avant-gardiste joue depuis aussi longtemps que le conservatoire s’en souvienne. Avec ses textes faussement légers, francs et inspirés, ses mélodies aux accroches imparables, elle a planté un décor néoromantique original, un univers dansant et sensuel…

https://www.facebook.com//cleavincentmusic/

BAPTISTE W. HAMON

Nourri au biberon du folk américain, de Dylan à Cohen, Baptiste W. Hamon s’affranchit peu à peu de ses influences américaines qui l’ont fait rêver enfant pour renouer avec ses racines françaises.
Sans pour autant renier son héritage folk/country, il écrit dans la langue de Molière, comme une évidence. Jouant avec une voix frêle et éraillée, le jeune auteur-compositeur-interprète évolue dans un registre plus sombre, poétique et mélancolique.

Son deuxième album nous conte les pensées d’un poète folk, installé au fond d’un piano bar parisien un verre de whisky à la main, rêvant de ses conquêtes, de ses amis et de la liberté des grands espaces.

https://www.facebook.com/BaptisteWHamon/

BURIDANE

Buridane c’est une griffe vocale singulière enrichie de choeurs aériens, et aux plages acoustiques épurées, cette fois parsemées de touches électro et de rythmiques qui peuvent parfois évoquer hip hop et slam.
Mais ce qui fait aussi et surtout la particularité de Buridane, ce sont les textes, à la densité poétique et au souffle du vécu, lettres émouvantes et prières épiques, constats entre lucidité et autodérision, aux thèmes en forme de catharsis à la fois intime et universelle.

https://www.facebook.com/buridane

NewsletterGroup + Imported Layers Copy 2