ARTHUR-ELY-BANDEAU.png

Arthur Ely

Débarqué de Strasbourg pour tutoyer la gloire, Arthur Ely s’est construit, pièce par pièce, un univers à sa mesure, un monde dont il est fatalement le prince, le roi. Un univers hérissé de guitares électriques et de beats hip-hop ; de dictions fantaisies, de variété française aux rimes acérées.

Mais il y a plus : on ne sait pas bien si Arthur Ely rappe sur une variété française dont il a envoyé promener le beau-parler, la poésie désuète, au profit d’un verbe egocentrique hanté par les rappeurs français, ou s’il chante de manière neuve sur les beats abrasifs du hip-hop moderne ; le fil est fin, le rasoir aiguisé, la diction singulière, repeinte d’un chant personnel, d’inflexions discrètes pillées en secret chez une poignée de rappeurs comme chez les grands conteurs de la variété française.

  • Chantier

À l'écoute

NewsletterGroup + Imported Layers Copy 2