Rechercher
Fermer

Suivez-nous :

Concerts
Mercredi 14 Juillet- 18:00
La Coursive - Théâtre Verdière avec la CCAS, activités sociales de l’énergie
25€

À PROPOS

Malgré son nom d’artiste molosse, Chien Noir aime les chansons douces. Sur des arrangements poin- tillistes de guitares, pianos et programmations électroniques, il les interprète d’une voix gracile qui évoque le paradis perdu de l’enfance. En surface, ses chansons ressemblent à d’aimables comptines pour grands. Accrocheuses et lé- gères, on a envie de les écouter en boucle. Et puis de plonger en elles, parce qu’il y a un monde sous la surface.

Le jeune homme derrière Chien Noir s’appelle Jean Grillet. Chien Noir est le nom d’un pirate dans L’île au trésor de Stevenson – sou- venir de l’époque où il dévorait des romans d’aventure. Et c’est aussi Cerbère, le gardien des enfers. Jean en revient, et il ne veut plus y re- tourner, c’est pour ça qu’il écrit des chansons. Sa vie n’a pas toujours été aussi douce que sa musique. Quelques indices jetés là : il a grandi dans une maison hantée, a traversé des années d’errance... A 30 ans, il est au fond. Il remontera en trouvant l’amour et grâce à la musique, cette amie d’enfance. Multi-instrumentiste formé au conservatoire, il a commencé le piano à 6 ans et la guitare à 13. Au bout de deux mois de guitare, il écrivait ses premières chansons, sur la séparation de ses parents.

20 ans plus tard, c’est encore pour trouver la paix qu’il écrit. Jean a composé son premier EP chez lui à Bordeaux, seul, quand les souvenirs et les émotions affleurent, que les contours s’estompent et qu’on peut danser dans sa tête. Il compose la nuit, pour faire venir le jour. Car les chansons intimes de Chien Noir ne sont pas tristes, elles se libèrent de la nuit et de ses fantômes, elles ont un petit sourire en coin et donnent envie de danser au-dessus du vide, de chantonner en dodelinant de la tête, soudain plus légère.

Les enregistrer en studio fut même une partie de plaisir. Signé par le label naïve et sélectionné pour le Chantier des Francofolies de la Rochelle, Chien Noir n’a pas chô- mé en cette étrange année 2020. Il a sorti le titre Quelle importance et enregistré son EP en trois sessions d’une semaine, en jouant tous les instruments, avec l’ami Mark Daumail de Cocoon dans le rôle de conseiller. La collaboration entre eux ne date pas d’aujourd’hui : ils ont notamment coécrit le titre Vague à l’âme sœur pour Vanessa Paradis. Sur La Nuit le vent, on entend aussi la chanteuse Hollysiz, pour un duo façon Bertrand Belin aquarelliste.

Si Chien Noir assume une référence, ou une inspiration, c’est celle de l’Américain Sufjan Stevens, avec son album Carrie & Lowell en 2015, dédié à sa mère. Il s’est reconnu dans ce disque, qui lui a montré la voie pour transfor- mer un limon biographique en chansons lumineuses. La musique a ce pouvoir, et les chansons de Chien Noir en sont assurément dotées.

Venez découvrir chien noir le 14 juillet prochain sur la scène du Théâtre Verdière dans le cadre de Mes Premières Francos avec Kickers.