Rechercher
Fermer

Suivez-nous :

Présentation

OBJET


Après plus de 20 éditions, Les Enfants de La Zique, l’ouvrage de référence en termes d’éducation artistique et culturelle, s’ouvre aujourd’hui sur une nouvelle ère : le numérique.

Pour ce faire, une plateforme « Les Enfants de la Zique » est en ligne sur Réseau Canopé.

 

EN SAVOIR PLUS

OBJECTIF ET CONTENUS


Favoriser la découverte de la chanson en classe et son approche par l’écoute, le chant et ses résonances artistiques et culturelles.

  • Proposer, chaque année, une ressource culturelle sur la chanson, les musiques actuelles et le spectacle vivant autour d’un thème et en lien avec un artiste et un spectacle programmé sur le festival Les Francofolies de La Rochelle
  • Proposer une ressource sur des supports audio, vidéo, graphiques originaux, sous une forme dynamique, interactive, ludique et exigeante.
  • Proposer un nouvel accès pour tous à la connaissance de l’expression artistique et culturelle qu’est la Chanson, poursuivant la mise en avant de nos auteurs, compositeurs, interprètes et de leurs oeuvres qui font la richesse de notre patrimoine et des musiques d’aujourd’hui.


Pour cette 25e édition des Enfants de la Zique, c'est Camélia Jordana qui sera associée à la ressource des Enfants de la Zique.


L’artiste s'est produite le 10 juillet dernier sur la scène du Théâtre Verdière de La Coursive dans le cadre de l’édition 2019 des Francofolies de La Rochelle. C’est ce spectacle qui marque le point de départ de l'édition des Enfants de la Zique 2019-2020.

 

PUBLIC

Enseignants de la maternelle au lycée, musiciens intervenants, enseignants de conservatoire de toute la France.

PARTENARIAT

Une co-édition Francos Educ et Canopé

En partenariat avec le Ministère de la Culture et de la Communication-DRAC Nouvelle Aquitaine, le ministère de l’Education Nationale, la Sacem et France Inter.

Le voix de l'engagement

L’ÉDITION 2019-2020 : « LA VOIX DE L'ENGAGEMENT »

Pour cette 25e édition des Enfants de la Zique, Réseau Canopé et Francos Éduc tendent le micro à Camélia Jordana !

L’artiste, qui s'est produite aux Francofolies le 10 juillet dernier, est l’artiste associée aux Enfants de la Zique.

EN SAVOIR PLUS

 

Camélia Jordana est une jeune artiste. À 26 ans, elle a un parcours artistique qui est le reflet d'une époque : arrivée sur la scène médiatique grâce à une émission de télé-réalité qui repère d'abord une voix, elle présente dans son premier album Camélia Jordana des titres écrits en majorité par d'autres, Mathieu Boogaerts, Abel K1, Babx...

Puis en 2014, la jeune femme sort son deuxième album, Dans la peau, avec de nombreux titres signés de son nom tels que "Ma gueule" et des collaborations qui orientent et confirment son engagement, on pense notamment à "Illégale" écrit par Donia Berriri. À l'issue de ce deuxième opus, Camélia Jordana a clairement choisi sa voie : celle de la chanson française qui touche et fait penser.

Avec son dernier album LOST, l'artiste semble avoir trouvé son chemin : elle tisse et métisse les influences musicales pour offrir un témoignage poétique et lucide de la société, et devenir une artiste engagée dans son monde. Le dossier pédagogique se construit autour de 4 axes :

 

L’amour dans la peau

Ah, l’Amour ! Ce thème universel parcourt les arts, et la chanson française n’échappe pas à la règle. De quelle manière la chanson interroge- t-elle l’ineffable du sentiment amoureux ? Comment régénère-t-elle le thème du chagrin d’amour ? C’est ce que nous allons étudier à travers les chansons « Comment lui dire »* et « Colonel Chagrin »*.

Voix de femme(s)

Camélia Jordana est une chanteuse résolument féministe. Comment sa chanson se fait-elle le porte-voix des femmes silencieuses ? Comment sa musique, bien ancrée dans le présent, se nourrit-elle de la tradition afin de sublimer une mémoire féminine ? L’étude des titres « Illégale »* et « Pas ton temps »** nous livre quelques pistes.

Témoignage d’une silhouette sociale

Comment le parcours intime et personnel de Camélia Jordana influence-t-il son engagement artistique ? Comment la chansonpeut-elle exprimer le sentiment d’exil ? Comment dessine-t-elle une société aux multiples facettes grâce à un métissage musical et au plurilinguisme ? Toutes ces questions percent à travers des titres vibrants comme « Ma gueule »* ou « Inch Allah »**

Responsabilité de l’artiste

Camélia Jordana, dès son 2e album, s’est engagée dans une réflexion sur le monde : l’artiste a-t-il le pouvoir ou le devoir d’incarner une mémoire occultée ? La chanson peut-elle dénoncer les travers de la société ? C’est la voie qu’a choisi Camélia Jordana dans ses titres « Dhaouw** » et « Freddie Gray** ». Découvrez les 6 chansons issues de ses albums Dans la peau et LOST analysées et décryptées par et pour les enseignants. 

 

Les éditions précédentes

ALDEBERT, INSPIRATIONS ET INFLUENCES

EN SAVOIR PLUS

CE QUE LA CHANSON DIT DE NOUS

EN SAVOIR PLUS